Au paradis des oiseaux

J’ai envie de vous montrer les oiseaux de ma région … les oiseaux de mon jardin.

Je les adore ces petites boules de plumes. D’ailleurs une petite mésange bleue a contribué au titre de mon dernier roman:

« LA CLINIQUE DE LA MÉSANGE BLEUE »

Pour la plupart qui fréquentent mon petit coin de paradis sont:

Mésanges bleues, mésanges Noires, mésanges Charbonnières, mésanges Nonnettes, Verdiers, Sittelles, Pinsons, Moineaux, Rougegorge, Bergeronnette,

Merles, Pies, Hirondelles, Pic vert, Pic épeiche, rouge queue, pigeons, Tourterelles.

Je commence par les mésanges :


Canaval de Remiremont

Aujourd’hui associé au calendrier Chrétien, le carnaval est à l’origine une fête ou plutôt un rituel païen. Le nouvel an, dans l’antiquité était célébré en mars. C’était en honneur au réveil de dame nature et de sa fertilité.

Dés le moyen âge, ce rituel fut repris par l’église qui le  baptisa CARNAVAL.

Ce mot semblerait venir de CARRUS  NAVALIS ce qui veut dire en latin (chariol naval), il marquerait le retour du printemps et la reprise de la navigation et serait directement lié à la déesse Égyptienne ISIS et eu dieu Grec DIONYSOS.

Pourtant, CARNAVAL aurait une autre signification:

Il serait d’origine Génoise « CANIVALE » ,  serait né en 1285 et serait issu du latin CARNALEVARE, de CARNE (viande) LEVARE (viande). Ce qui littéralement voudrait dire « enlève-viande ».

Donc, cela illustrerait bien les réjouissances qui se déroulent jusqu’à mardi gras, dernier jour de bonne chair avant les 40 jours de Carême.

Saviez-vous que celui de Venise durait 6 mois mais qu’il fut interdit Pendant 2 siècles? Il y avait trop de débordements du au fait de garder l’anonymat complet. Maintenant, il est fêté 10 jours seulement.

Mais quelque soit son origine, sa signification et même sa durée, je vous invite à le fêter avec moi au travers celui de REMIREMONT.

Carnaval 3

Carnaval 1

 

 

Venez découvrir mes montages sur fond noir

Le 9 mars 2007 était mon inscription dans Fond-écran-image! cela fera bientôt 4 ans que mes photos sont exposées dans ma galerie FEI.

Grâce à ce site, j’ai appris à faire de la PHOTO et cela, dans tous les sens du terme ! Car avant je ne connaissais  rien de rien dans ce domaine ! Je pense que si je n’avais pas rechercher une image pour illustrer la 1ère page de la couverture de mon 3ème roman  « La clinique de la mésange bleue »,   jamais je n’aurais connu cette aventure puisque la photo ne m’intéressait pas du tout !

Afin de vous faire découvrir mes progrès dans ce domaine, j’ai choisi de vous montrer certains de mes montages.

Beaucoup d’entre-vous vont trouver sur quelques images les techniques comme : la netteté ; la Profondeur de champ ; le contraste…  pas assez travaillés.  Je vous rassure, parce que vise le métier, j’ai bien l’intention de m’améliorer encore  par le biais de cours de Photographies dans lesquels je me suis inscrite.

Savez-vous à quoi je pense chaque fois qu’une de mes photos apparait dans FEI (rire…) ? A mes débuts lorsqu’elles n’étaient pas approuvées par l’équipe. J’étais déçue et comme je ne suis pas d’une nature défaitiste, je recommençais et je recommençais encore et encore jusqu’à atteindre mon but recherché !

Tout ce bla bla pour vous dire que depuis notre passage dans ce nouveau millénaire, le temps s’écoule à la vitesse grand V. L’année 2010 est passée extraordinairement vite…

Je sais, quelques-un(e)s vont dire qu’il est impossible d’arrêter le temps !

A moi de répondre: « vous avez tort parce que les photos de Fond-Écran-Images sont là et philosophiquement parlant, elles arrêtent le temps ! »  N’êtes-vous pas d’accord avec moi ?

J’en profite aussi pour vous présenter mes voeux les meilleurs et une année pleine de douceurs, de bonheur, de joie et de prospérité.

Que la santé reste pur ceux qui ont la chance de l’avoir et qu’elle revienne à ceux qui ne l’ont pas.

Qu’un appartement soit donné à ceux qui vivent sous les ponts .

Que la nourriture soit donnée à ceux qui ne mangent jamais parce qu’ils n’ont pas le choix.

Que de l’eau potable soit donnée à ceux qui n’ont pas de quoi  se désaltérer parce qu’ils n’ont pas ce choix également.

Que toutes les guerres du globe cessent enfin, pour que nous puissions tous vivre en harmonie dans ce pauvre monde qui souffre de tant de maux et cela, avant qu’il en soit trop tard !

Découvrez mes montages toutes catégories

Le 9 mars 2007 était mon inscription dans Fond-écran-image! cela fera bientôt 4 ans que mes photos sont exposées dans ma galerie FEI.

Grâce à ce site, j’ai apprit à faire de la PHOTO et cela, dans tous les sens du terme ! Car avant je ne connaissais  rien de rien dans ce domaine ! Je pense que si je n’avais pas rechercher une image pour illustrer la 1ère page de la couverture de mon 3ème roman  « La clinique de la mésange bleue »,   jamais je n’aurais connu cette aventure puisque la photo ne m’intéressait pas du tout !

Afin de vous faire découvrir mes progrès dans ce domaine, j’ai choisi de vous montrer certains de mes montages.

Beaucoup d’entre-vous vont trouver sur quelques images les techniques comme : la netteté ; la Profondeur de champ ; le contraste…  pas assez travaillées.  Je vous rassure, parce que je vise le métier, j’ai bien l’intention de m’améliorer encore  par le biais de cours de Photographies dans lequel je me suis inscrite.

Savez-vous à quoi je pense chaque fois qu’une de mes photos apparait dans FEI (rire…) ? A mes débuts, lorsqu’elles n’étaient pas approuvées par l’équipe. J’étais déçue et comme je ne suis pas d’une nature défaitiste, je recommençais et je recommençais encore et encore jusqu’à atteindre mon but recherché !

Tout ce bla bla pour vous dire que depuis notre passage dans ce nouveau millénaire, le temps s’écoule à la vitesse grand V. L’année 2010 est passée extraordinairement vite…

Je sais, quelques-un(e)s vont dire qu’il est impossible d’arrêter le temps !

A moi de répondre: « vous avez tort parce que les photos de Fond-Écran-Images sont là et philosophiquement parlant, elles arrêtent le temps ! »  N’êtes-vous pas d’accord avec moi ?

J’en profite aussi pour vous présenter mes voeux les meilleurs et une année pleine de douceurs, de bonheur, de joie et de prospérité.

Que la santé reste à ceux qui ont la chance de l’avoir et qu’elle revienne à ceux qui ne l’ont pas.

Qu’un appartement soit donné à ceux qui vivent sous les ponts .

Que la nourriture soit donnée à ceux qui ne mangent jamais parce qu’ils n’ont pas le choix.

Que de l’eau potable soit donnée à ceux qui n’ont pas de quoi  se désaltérer parce qu’ils n’ont pas ce choix également.

J’espère que vous aimerez ce programme.

Merci à tous les visiteurs.

Cuisinez avec Géna

Peut-être aimez-vous cuisiner?

Si le cœur vous en dit,  je viens par ce sujet vous donner quelques leçons.

Nous commencerons donc par la recette de la préparation des crêpes dont voici un petit avant-goût.

J’ai mis une vidéo, de cette façon vous n’aurez pas à vous emmêlez dans les proportions lol

Crêpes

J’espère que comme moi, vous aimez la grande cuisine?

Pour ma deuxième recette, j’ai choisi ‘la dinde au Whisky’ Pourquoi celle-ci, eh bien par ce que c’est une recette facile

et pour toutes les bourses.

Tout d’abord, il vous faut acheter une belle dinde d’environ 5 kg.

Du sel, du poivre, de l’huile d’olive, des bardes de lard.

– Bardez la dinde de lard, salez-la, poivrez-la et ajoutez un filet d’huile d’olive.

– Préchauffez le four thermostat 7 pendant 10 minutes.

– Se verser un verre de whisky. Le boire.

– Mettre la dinde au four dans un plat de cuisson.

– Se verser 2 verres de whisky et les boire.

– Après une debi-beurre, fourrer l’ouvrir et surbeiller le buisson de la pinde.

– Brendre la vouteille de biscuit et s’enfiler une bonne rasade.

– Après une demi-heure, dituber jusqu’au bour. Oubrir la borte, reburner, revourner, enfin bref, mettre la guinde dans l’autre sens.

–  S’asseoir sur une butain de chaise et se reverdir 5 ou 6 verres de wizky.

– Buire, non luire la bringue bendant 4 heures.

–  Et hop, 5 berres de plus.

– R’tirer le four de la dinde.

– Se rebercer une bonne goulée de whisky.

– Rabasser la dinde (l’est tombée bar terre). L’ettuyer et la voutre sur un blat… sur un clat… sur une assiette. Se béter la figure à cause du gras sur le barrelage de la buisine. Ne pas essayer de se relever.

– Déciver qu’on est bien par derre et finir la mouteille de rhisky.

– Plus tard, ramber jusqu’au lit, dorbir ze gui reste de la nuit.

– Le lendemain matin, prendre un Alka Selzeer, manger la dinde froide avec de la mayonnaise, et nettoyer le bordel que vous avez mis dans la cuisine.

Merci à vous de m’avoir autant aimé

Bonjour, je m’appelle Ponny et voici une petite partie de mon existence.

Cette histoire commence un beau jour de juillet. Ma maîtresse triste de ne plus voir Micky, décide en accord avec mon maître d’avoir un autre chat. C’est de l’autre côté d’un petit village vosgien du nom de Darney qu’ils sont venus me chercher.
Je n’avais pas 1 mois et selon les dires de la famille où vivait ma maman, l’adoption de plusieurs chatons était devenue une urgence. Dans cette belle maison du style villas, vivaient deux dobermans qui ne pensaient à rien d’autre que de faire de nous (petits chatons), leur petit déjeuner.
C’est donc par un bel après-midi de juillet que je débarquai d’un engin qui faisait un drôle de bruit et qui m’avait donné la nausée tout le long du voyage. C’est beaucoup plus tard, lorsque je fis la connaissance d’un personnage en blouse blanche nommé vétérinaire que j’appris le nom de ce drôle d’engin. Une voiture. D’ailleurs, je n’aimais ni la voiture, ni le vétérinaire. Allez savoir pourquoi…?
Je fus assez triste de quitter ma maman et mes frères et sœurs. Cependant, j’oubliai bien vite cette première période de mon entrée dans le monde. Car, si ma nouvelle maison était plus petite et n’avait absolument rien à voir avec le monde où je vivais, celle-ci était beaucoup plus chaleureuse!
Comme je n’étais pas encore sevrée, ma maîtresse devait me donner le biberon. Ce n’était certes pas le nid douillet de ma maman où je pouvais sans réserve activer mes petites papattes afin de faire monter le lait dans ses mamelles, mais c’était agréable. C’était une autre sensation… oui, et cette sensation-là, croyez-moi, je l’aimais déjà beaucoup…
J’étais heureuse de faire toutes les bêtises qu’un chaton de mon âge aimait faire. Sibelle, la femelle berger allemand avait accueilli mon arrivée pas d’un très bon œil au début. Pourtant, très vite elle m’avait adoptée et nous devinrent de vraies complices. Elle me servait souvent de transport. Elle était un peu mon taxi à moi… tantôt je m’agrippais à ses oreilles, tantôt s’était à sa queue… une vraie crème cette chienne. Rien à voir avec les 2 molosses d’où je venais. Lorsqu’à 11 ans, mes maîtres avaient été obligés de l’endormir, quelle peine pour moi. Heureusement, il y avait les filles Marianne et Stéphanie qui m’avaient permis d’oublier Sibelle.
Un dimanche matin, juste avant un pique-nique, mes maître avaient abordé une conversation un peu étrange au sujet d’un chat nommé Micky qu’il avaient perdu depuis quelques mois. Mon maître en allant au pain, semblait l’avoir aperçu aux abords d’un village, quelques kilomètres plus loin.
« Je savais bien qu’il était toujours en vie! » c’était exclamée ma maîtresse.
En entendant ces mots, aussitôt une sorte de tristesse envahie mon petit corps de chaton. De folles idées avaient traversé mon esprit… Je n’étais pas tranquille. Sans cesse des questions comme: « m’aimeront-ils toujours une fois le chat en question revenu au bercail? Et lui, sera-t-il gentil avec moi? M’aimeras-t-il comme compagnon de jeu?
Tristement, je les regardai par la fenêtre du salon quitter la maison, la mine réjouie. Un sourire d’espoir flottait sur le visage de ma maîtresse. Et moi, désespérément, je pris place sur le canapé et m’endormis afin de ne plus penser à rien.

EH oui, j’avais un autre compagnon de jeu, car c’était bien Micky le chat fugueur qu’ils avaient retrouvé au bout de 6 mois d’absence. Nous avons passé 10 belles années a faire les clowns, à faire rire nos maîtres. A se faire des papouilles, on se lavait mutuellement… Et lorsque les fêtes de Noël arrivaient, quelle joie de jouer avec les boules, les guirlandes… eh oui, il fallait bien aider notre maîtresse comme on pouvait! lol
Le 24 décembre 1999, parce qu’une méchante voisine avait horreur des chats, (depuis plusieurs années nous ne pouvions pas circuler sereinement sans risquer de se faire prendre dans ses horribles pièges. C’est ce qui est arrivé à mon compagnon… mon adorable compagnon qui m’avait tant donné, qui m’avait protégé, qui m’avait rapporté la moitié de toutes ses chasses…)  dans les bras de mon maître, j’ai vu partir mon Micky. Plus tard, mon maître était revenu… il était revenu seul. C’est à ce moment que j’ai compris que je perdais encore un ami. J’étais tellement désespérée que j’en avais perdu presque tout mon poil. Tout l’amour que ma maîtresse éprouvait pour Micky, c’est à moi qu’elle le donna
. Avant cette tragique histoire, elle m’aimait déjà très fort, et j’en était tellement heureuse que désormais, elle était devenue pour moi, tous mes amis perdus… elle était devenue, ‘MA MAMAN’!

C’est pourquoi aujourd’hui, je m’adresse à elle afin de lui dire de ne pas pleurer. Afin de lui dire combien auprès d’elle j’ai eu une superbe et longue vie. Afin de lui témoigner toute ma reconnaissance de m’avoir autant aimé et d’avoir apporté au cours de mon existence tout ce qu’un petit compagnon est en droit d’avoir… une belle vie pleines de joie et de bonnes choses. Câlins, bisous, caresses et beaucoup d’attention. Et j’ai eu tout ça auprès de toi… auprès de vous mes maîtres. Je souhaite à tous les chats, les chiens et tous les petits animaux de compagnies une vie… une belle vie comme j’ai vécue la mienne!
Merci à vous de m’avoir tant aimé. Ponny

Mieux vaut tard que jamais

Peut-être tout le monde n’a-t-il pas vu le montage musical que j’ai créé avec les photos que vous m’aviez autorisé à choisir dans votre galerie?

C’est la raison pour laquelle je le mets dans mon blog. Ainsi, vous pourrez le visionner sans problème… enfin, je pense.

J’espère que ‘L’automne’ sur la superbe symphonie de Vivaldi vous plaira.

Les autres saisons suivront en temps et en heures.

Je vous souhaite un agréable moment.

Bien amicalement à vous tous. 😛

Des roses, rien que des roses

Je viens enfin de réaliser ma première vidéo et pour cet événement, j’ai voulu faire plaisir à toutes celles et ceux qui aiment cette fleur…  La rose. J’adore Edith Piaf, elle est une de mes chanteuses préférées, un peu au même titre que Bourvil… Avec mélancolie, je lui dédie ce montage musical fait avec mes roses. Parce qu’elle vaut bien cette merveilleuse fleur. Ne trouvez-vous pas?

Elle vendait des cartes postales et…



Depuis le temps que j’avais envie de faire ce poste…

C’est qu’il m’a fallu trouver de quoi l’alimenter. Et je ne vous cacherai pas que cela n’a pas été facile de trouver les bons éléments.

Je vous offre cette rubrique en l’honneur de Bourvil que j’adorais.

Elle n’avait pas de parents,
Puisque elle était orpheline,
Comme elle n’avait pas d’argent,
Ce n’était pas un richissime.
Elle eut cependant des parents,
Mais ils ne l’avaient pas reconnue,
Si bien que la pauvre enfant,
On la surnomma l’inconnue

Elle vendait des

et puis aussi des

car sa destinée fatale, c’était de vendre des . Elle disait aux gens de la rue:

« Voulez-vous des ? »,mais reconnaissant l’inconnue, il disaient toujours non.

c’est ça qu’est triste.

C’est triste quand même de ne pas reconnaître son enfant, il faut pas être physionomiste!

Il semble que si j’avais un enfant, moi je le reconnaîtrais!

A condition qu’il me ressemble, naturellement!

C’était rue Menilmontant, qu’elle étalait son panier.

Pour attirer les clients, elle remuait un peu son petit panier. Mais un jour, un vagabond qui passait auprès de son panier lui a pris tous ses alors, elle s’est mise à crier:

« Voulez-vous des? je n’ai plus de

Mais les gens, chose banale, ne voulaient plus que des

Quand elle disait dans la rue qu’elle avait  des

Ils disaient à l’inconnue « tes sont pas bons! »

c’est ça qu’est triste.

Elle vendait des…

Des images animées pour tous les goûts.

Bonjour à toutes et à tous.

Je suis en train de m’essayer dans une autre rubrique.

Il s’agit d’images animées faites pour la plupart avec de mes photos.

J’espère qu’elles vous plairont.

Je vous souhaite une bonne visite et merci d’avance.

Je commence par celle-ci et en même temps, je vous fais tous mes vœux pour les fêtes de Pâques.

Bonne journée à toutes et à tous!

Joyeuses Pâques
Ajouter des paillettes à tes photos

Rose scintillante
Créer ton propre Blingee

Le printemps.
Graphiques animés scintillants

Oiseaux bleus
Montages GIF pour ton Blog

Bouquet de Géna
Graphiques animés scintillants

La féline
Ajouter des paillettes à tes photos

Romantique
Créer ton propre Blingee

Feu de l'amour
Graphiques animés scintillants

Essai
Graphiques animés scintillants

Jérémy et Enzo
Créer ton propre Blingee

Spiderman

Graphiques animés scintillants