Métiers oubliés

Les métiers oubliés

Afin de vous faire patienter à propos de la présentation du lieu où s’est déroulée ma dédicace, je vous invite à venir admirer ce travail admirablement fait par le souffleur de verre de Xaronval.

Cela représente un service à Mirabelle (de Lorraine)

Ne trouvez-vous cette oeuvre magnifique?

Malheureusement, ce métier est en perdition dans notre pays comme bien d’autres d’ailleurs.piece-fabriquee-par-le-souffleur-de-verre.jpg

Dédicace de mon 3ème roman (1)

article-dans-le-journal-blog.jpggena-dedicace-de-la-clinique-2007jpg1.jpg
Ces photos représentent une partie des journées de la dédicace de mon 3 ème roman qui s’intitule,  » la clinique de la mésange bleue » La première, celle du 15 décembre 2007 et la deuxième,  celle du 30 septembre 2007.

Le dimanche 30 septembre était une belle journée ensoleillée dans ce village 1900.

C’est à Julie, ma voisine libraire, native de là-bas et qui est une des organisatrices des festivités de ce joli village, que je dois la dédicace de mon roman.

La journée s’est bien passée car, j’ai réussi à placer quelques exemplaires alors que les visiteurs de cette grande brocante annuelle, ne viennent pas forcément y acheter du neuf.

Si l’année prochaine, vous ne savez pas quoi faire du 1er week-end de Juillet au dernier week-end de septembre, je vous conseille vivement de faire un petit tour à Xaronval, le village 1900.

En voici un petit extrait:

Cinq années se sont écoulées depuis la rencontre de la journaliste Bellinda Ramirez et du détective Mickaël Scruttman. Unis pour le meilleur et pour le pire avait dit le prêtre… pour le meilleur de leur couple oui, mais surtout pour le pire de leur aventure.

Afin de se reposer, le couple décide de rendre visite à Mr et Mme Scruttman qui demeurent en Irlande, d’où est natif Mickaël.

Ce plaisir s’ effondrera bien vite lorsque Victoria et Sean leur apprendront que le pays est en proie à un terrible trafic d’organes et de nouveaux-nés.

D’après la rumeur, « la clinique de la mésange bleue » abriterait les criminels, mais est-ce bien une rumeur?

Par quelle stratégie nos enquêteurs arrêteront-ils les manigances meurtrières de ces assassins?

Afin de le découvrir, je vous invite à suivre les nouvelles péripéties de Bell, Mickaël et leurs amis, au coeur de cette captivante intrigue.

A la demande générale je vous offre un autre extrait.

La Volkswagen stoppa devant un immense cottage au toit de chaume. La lumière du soleil réfléchissait l’éblouissante clarté de ses façades. La demeure avait été construite de façon à recevoir au maximum les rayons chauds et brillants de celui-ci.

Sur un étang, à droite de la propriété, un léger clapotis provoqué par une dizaine d’eiders à duvet venait déranger le calme de cet endroit verdoyant. De temps à autre, peut-être par jeu, certains d’entre eux disparaissaient derrière un nénuphar pour réapparaître aussitôt.

D’un immense saule pleureur, le cri zinzinulant d’une mésange bleue venait surprendre délicatement l’oreille des occupants et parfois même celle des visiteurs de ce paradis terrestre. Harmonie et tranquillité se mêlaient en ce lieu enchanteur.